Classe inversée en anglais | Tout ce que vous devez savoir

Vous avez envie de voir vos élèves en anglais s’investir en cours et que l’apprentissage de cette seconde langue leur soit profitable ? Le concept de la classe inversée en anglais, mais aussi dans d’autres matières comme la classe inversée en math ou en histoire fait ses preuves depuis quelques années. A cet égard, la classe inversée a de nombreux avantages tant pour les enseignants que pour les élèves. Cette méthode d’enseignement est devenue très populaire depuis les années 2000 grâce aux nouvelles technologies et s’inscrit dans l’ère du temps. Elle révolutionne le sens de l’enseignement puisque l’enseignant devient un facilitateur, tandis que les élèves deviennent actifs en cours. Nous avons adopté la classe inversée chez Linguish, car chez les enfants, même les plus petits, elle est extrêmement performante. Pour comprendre comment fonctionne la classe inversée en anglais, je vous propose de faire un tour complet de la question.

Flipped Classroom : définition

Le principe même de la classe inversée ou flipped classroom en anglais est d’inverser le sens de l’apprentissage. Le cours d’anglais commence à la maison avec la partie théorique en vidéo pour comprendre la notion. En classe, c’est le moment de la collaboration avec l’analyse, les points de blocage, la confrontation des points de vue. Puis, vient le temps de l’évaluation et de la mise en pratique.

On constate donc une inversion du lieu d’apprentissage et de tempo. Dans la classe traditionnelle, on reçoit le cours magistral en classe puis on fait les exercices à la maison.

La classe inversée met donc l’éducation des enfants au centre puisqu’ils parlent en classe de ce qu’ils ont appris à la maison. Ils expriment leurs interrogations, s’entraident et surtout mettent en pratique. Quant à l’enseignant, il accompagne, aide et facilite la compréhension de la notion pendant le temps du cours. Finalement, les devoirs faits de manière classique à la maison, sont alors faits durant le class time.

L’enseignant ne récite plus son cours devant une assemblée endormie et qui manque d’attention, voire qui décroche et surtout s’ennuie. Il devient un guide en prenant le temps avec chaque élève ou groupe d’élèves. Côte à côte, il les accompagne.

Les méthodes de pédagogies alternatives comme celle de Freinet ou Maria Montessori ont mis le travail collaboratif très tôt dans leurs principes d’éducation, dont celui de l’apprentissage d’une langue étrangère. Mais c’est dans les années 2000 grâce à la vidéo, avec Salman Kahn pour aider sa cousine en mathématique ou Aaron Sams et Jon Bergman pour fournir les cours de chimie aux étudiants absents que la classe inversée se développe en tant que telle. Les vidéos capsules publiées sur YouTube touchent des milliers de personnes.

https://linguish.fr/notre-expertise/
https://linguish.fr/notre-expertise/

Organisation de la classe inversée

Une des caractéristiques principales de la flipped classroom model est la flexibilité. Chaque enseignant se l’approprie et la façonne selon ses besoins.

Il n’en reste pas moins qu’il y a un socle commun :

  • Les enseignements sont théoriques et généralement donnés sous forme de vidéos courtes, dites vidéos capsules. Ils suivent un plan de cours établi à l’avance.
  • Les élèves sont en autonomie pour apprendre les connaissances de base avant la classe. Mais ils peuvent les consulter à n’importe quel moment après le cours également.
  • Le professeur met un centre de ressources à disposition des élèves avec démonstrations et mises en pratique de la notion théorique. Chaque enseignant voit ce qui peut être profitable pour ses élèves pour leur enseigner l’anglais. Tous types de ressources peuvent être proposées.
  • Le temps de cours est un temps collectif de travail en groupe où chacun est actif dans son propre apprentissage, mais aussi celui de ses camarades. Il permet de parler des blocages et incompréhensions rencontrés. Ce temps est aussi le moment de la pratique. Ils construisent ainsi une carte mentale de la notion apprise.
  • Le contrôle des connaissances acquises est souvent réalisé avec un questionnaire ou chez les petits avec une mise en situation ludique.

Les avantages de la classe inversée en anglais

1 — Un apprentissage plus individualisé

Avec le travail de groupe, l’enseignant peut consacrer plus de temps à chaque élève et le faire progresser. Ainsi, l’évaluation continue est une formule gagnant-gagnant puisque l’élève se rend compte de son niveau d’anglais et l’enseignant connaissant le niveau réel de sa classe peut adapter ses cours et proposer des ressources supplémentaires.

2 — Une meilleure gestion du temps

Le temps de classe est consacré à 100 % à la pratique et à l’accompagnement.

3 — Un travail collaboratif et collectif

Le travail en collaboration constante avec ses camarades de classe permet d’être aidé, mais aussi d’aider. Cette méthode renforce en profondeur ses connaissances.

4 — Un moment en classe motivant

Les élèves ne restent plus passifs, mais sont bien actifs. Ils sont sollicités pour s’exprimer donc ils ne s’ennuient plus. Les échanges profitent aussi au calme, pas forcément le calme sonore, mais on constate moins de perturbations. En effet, ils sont acteurs de leurs propres apprentissages. Ils sont motivés.

5 — Un transfert de responsabilités

Avec la classe inversée en anglais, chaque élève est individuellement responsable de l’acquisition de ses connaissances. À lui de consulter les ressources disponibles pour arriver en classe préparé.

Les conditions du succès de l’apprentissage inversé

Même si chaque enseignant peut imaginer son cours et l’apprentissage inversé comme il l’entend, le succès de la méthode requiert une préparation et un engagement fort en temps et en créativité de sa part.

Au-delà de la production de vidéos, le professeur a la charge d’imaginer, de planifier et d’organiser le déroulement des temps de cours. Quelles activités, quelles mises en pratique, quels exercices, etc., à lui de trouver ce qui amènera sa classe vers une acquisition solide, mais également vers l’approfondissement et le progrès.
De la qualité du temps de classe dépend le succès de la classe inversée en anglais.

Par ailleurs, pour les élèves peu habitués à ce type d’enseignement, il y a un temps d’adaptation et d’assimilation du concept : consulter les ressources avant le temps de classe. Ils doivent donc accepter cet engagement personnel de leur part.

Comment avoir l’adhésion à la pédagogie de flipped classroom

Pour que les élèves comprennent et donc acceptent de s’investir tant avant la classe que pendant et après, il est nécessaire de leur expliquer les tenants et aboutissants ainsi que le fonctionnement.

De plus, les vidéos mises à leur disposition doivent être claires, courtes (pas plus de 5 min), ludiques et qu’elles ne décrivent qu’une seule notion à la fois.
Pour garantir leur engagement, le jeu ou questionnaire de fin incite fortement à suivre les règles de la classe inversée.

Enfin, ils sont rapidement conscients que cette méthode leur est bien plus bénéfique que l’apprentissage classique. Avec des temps de classe vivants et en collaboration avec leurs camarades, les courtes leçons à faire à la maison paraissent moins contraignantes. Le côté virtuel sous le format vidéo à visionner sur téléphone ou tablette ou application est un argument de poids. De ce point de vue, l’adaptation est rapide.

Envie de tenter la classe inversée en anglais ?

Vous avez compris tous les avantages de cette méthode. Le grand plus est qu’elle est vraiment parfaite pour apprendre l’anglais aux petits même s’ils ne savent pas encore lire ou écrire. La vidéo libère la créativité et offre des possibilités infinies pour transmettre des connaissances que ce soit par le jeu, les illustrations, les couleurs ou les sons. Alors, laissez-vous tenter par la flipped classroom pour faire apprendre l’anglais à vos enfants.

????  JOIN US ! Facebook

Expérience Linguish : une semaine en pratique

Pédagogie inversée :
Une semaine dans la peau d’un kid

Qu’est ce que la pédagogie inversée ?

Guillaume Devred Smith, fondateur de Linguish, publie début 2017 « Et si on apprenait l’anglais pour le parler ? », ouvrage dans lequel il part du constat suivant : le niveau en anglais est trop faible dans les entreprises françaises, en témoigne le nombre croissant de demandes de formation en langues étrangères, et en anglais tout particulièrement. Ce qui laisse entendre que les bases sont fébriles et insuffisantes, et que par conséquent l’enseignement de l’anglais en école est lacunaire. Pour remédier à cela, il propose pour la première fois en France une approche nouvelle de l’apprentissage des langues à travers une pédagogie dite inversée. En effet, contrairement au système classique, la classe inversée place l’enfant au cœur de son apprentissage, il en devient un acteur à part entière.

 

Ainsi, avant son cours, l’enseignant va mettre à disposition de l’enfant différentes notions, par le biais d’une vidéo (chanson,  documentaire, …) ; par la suite le cours va permettre de voir ce qui a été assimilé, de corriger si besoin et surtout de consolider les acquis.

anglais enseigner apprendre langue école
Do you speak Linguish ? Apprendre l’anglais via la pédagogie inversée

 

 

 

 

 

 

Chaque enfant apprend différemment et à son rythme.
La pédagogie inversée permet de renforcer son autonomie vis-à-vis de son apprentissage, cela le responsabilise et accroît naturellement sa créativité. 

apprendre langue pédagogie enfant
Guillaume Devred Smith, invité de 9h50 le matin sur France 3

Une semaine type chez Linguish 

Nous avons suivi un kid du groupe India, qui a cours le mercredi dans notre centre de Lille.

Le projet en cours s’intitule “Let’s become a Yogi !“, en accord parfait avec le thème de l’Inde, lié à ce groupe, car chez Linguish, chaque groupe d’âge est rattaché à un pays, ce qui permet une approche culturelle de la langue.

La semaine de cours se répartit en 3 temps : I Discover (lundi et mardi), I Speak (mercredi) et I Enjoy (jeudi, vendredi, samedi et dimanche). Rappelons qu’avec la pédagogie inversée, l’enfant est acteur de son apprentissage dès le premier jour. 

La méthode Linguish met à disposition des enfants du contenu numérique via une plateforme pédagogique sur laquelle chaque parent s’est enregistré. C’est par le biais de cette plateforme que s’amorce la préparation du cours pour et par l’enfant.

  • I Discover

JOUR 1 / Sacha a reçu un message de l’appli, une vidéo est en ligne ! : “Namaste pose”.

Il découvre les premières notions du cours à travers cette courte vidéo.

JOUR 2 / Nouveau message de l’appli. Sacha, une vidéo est en ligne ! : “Yoga Alphabet”

  • I Speak

JOUR 3 / 15h : Sacha arrive au centre, c’est l’heure du cours !

Liam a préparé son cours de manière ludique et en fonction de ce que la plateforme a proposé aux élèves en amont. Il vérifie ce que chaque enfant a intégré via l’appli, il décèle les erreurs ou les lacunes sans intervenir, il laisse avant tout l’enfant s’exprimer librement, et ensuite, toujours de manière fun et ludique, il corrige les quelques erreurs survenues à l’oral, par un chant, ou un jeu, et l’enfant, à force de répétitions, intègre progressivement les différentes notions.

Ces tutoriels sont réalisés par l’équipe pédagogique Linguish ; ce sont les différentes mises en situation des cours. Ici, trois leçons sur le thème “Let’s become a Yogi”.


Aucune leçon ni devoir ; aucune liste de vocabulaire à rallonge. Par exemple, pour intégrer les couleurs, l’enfant doit d’abord intégrer la formule interrogative « what is the color… of your shirt ? » par exemple, et son interlocuteur de répondre : « my shirt is blue. ». Il s’agit de donner un sens à l’apprentissage. Il ne suffit pas de brandir des panneaux de couleurs pour que l’enfant puisse répondre « blue », « red », « green »… il faut remettre dans un contexte le vocabulaire. A travers l’environnement de l’enfant par exemple : « the sky is blue », « the grass is green », « the sun is yellow »… L’apprentissage des verbes se fait de la même manière, à travers la formule interrogative : « can you ‘do something’ ? », « can you JUMP ? » et l’enfant de répondre « yes, i can », et joindre le geste à la parole en sautant ! Cela ouvre une multitude de portes pour l’expression orale. Et l’enfant de poser la question à son voisin, et ainsi de suite.

L’expression orale est le point fort de notre méthode, plus l’enfant s’exprime (même mal au début) plus il prend confiance en lui et n’a pas peur de la langue.

  • I Enjoy

JOUR 4 / Sacha reçoit un message de l’appli, c’est l’après-cours, l’enfant renforce les notions abordées au cours de mercredi ; une nouvelle vidéo est en ligne ! : LION POSE

JOUR 5 / Message de l’appli : Une nouvelle vidéo est en ligne ! : BUTTERFLY POSE

JOUR 6 / Message de l’appli : Une nouvelle vidéo est en ligne ! : DOG POSE

JOUR 7 / Message de l’appli : Une nouvelle vidéo est en ligne ! : SNAKE POSE

 

Au terme de cette semaine, Sacha s’est retrouvé au cœur de son apprentissage, de la préparation du cours à sa finalisation. Grâce à la pédagogie inversée, par le biais de la plateforme pédagogique, il a pu s’impliquer déjà le premier jour, chaque jour et ainsi jusqu’à la fin de la semaine. Fait notoire, Sacha a participé au cours de manière accrue ; ayant déjà connaissance des notions abordées, il a gagné en confiance et en aisance et a participé de manière spontanée aux échanges.

Une nouvelle semaine peut démarrer. Dès lundi, Sacha trouvera dans son journal de bord une nouvelle vidéo !

Bonne semaine à tous !

Retrouvez-nous également sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/linguish.france/

https://www.instagram.com/linguish_ecole_de_langues/