Comment penser en anglais ? 9 exercices pour entraîner votre cerveau

let's think and talk in english

Comment penser en anglais ?
9 exercices pour entraîner votre cerveau

Vous rêvez de parler anglais sans avoir à traduire dans votre tête ? Penser en anglais instantanément sans passer par la case français est totalement possible.

Oui, vous ferez des erreurs, oui la grammaire ne sera pas parfaite, oui certaines personnes vous feront répéter, mais vous serez sur la bonne voie pour devenir bilingue.

Mais alors, comment faire pour réussir à penser en anglais ?

Stop Translating ! Quels sont les problèmes liés à la traduction ?

Si vous voulez que votre cerveau pense en anglais, vous allez devoir arrêter de tout traduire. Traduire vous oblige à faire une gymnastique incroyable qui ne vous aidera pas à mieux parler anglais.

Au contraire.

Imaginez-vous dans une conversation avec une personne de langue maternelle anglaise. Elle vous pose une question. À ce moment-là, votre cerveau va traduire en français, puis vous allez réfléchir à votre réponse… en français pour la traduire en anglais. Pendant ce temps, votre interlocuteur attend.

Pas très engageant comme conversation, non ?

Votre cerveau est extrêmement sollicité, c’est épuisant. À la fin, vous vous sentez totalement vidé.

Pour penser en anglais, on ne traduit pas. Même si de nombreux cours vous font apprendre du vocabulaire mot par mot, vous vous trouverez bien embêté face à des gens pour les comprendre et pour leur répondre.

Chez Linguish, nous pratiquons la classe inversée pour apprendre des notions et surtout en parler. Nous ne traduisons pas ! Nous vous apprenons à parler.

STOP TRANSLATING, START THINKING.

1 – Step by step

Pour commencer à penser en anglais, vous devez impérativement pratiquer votre anglais tous les jours. Je sais que ce n’est pas facile, mais commencez simplement avec des petites activités du quotidien à dire en anglais.

Par exemple, chaque matin dites quel temps il fait. Une phrase simple qui peut varier selon la météo. Si vous avez un chien, dites-lui de venir, c’est l’heure de la balade. À vous d’imaginer des petites activités quotidiennes que vous pouvez dire en anglais.

2 – S’immerger dans tout ce qui vous entoure en anglais

Nous avons déjà évoqué sur le blog des astuces sympas pour progresser en anglais.

Tous les jours, écoutez encore et encore tout ce que vous pouvez en anglais. Podcast, vidéo, radio, chanson, etc., profitez de vos moments morts ou qui ne nécessitent pas une grande attention pour écouter de l’anglais. Votre cerveau s’habitue aux tournures de phrases, aux intonations, aux associations de mots.

3 – Jouer au mentaliste

Selon les personnes que vous rencontrez ou les conversations que vous avez, vous êtes en mesure de deviner dans quel sens la conversation va se diriger. Vous pouvez alors préparer votre cerveau à recevoir des informations sur le sujet abordé.

Vous pouvez prédire un certain nombre de réponses dans votre tête. Évidemment, vous tomberez aussi à côté certaines fois, mais vous vous entraînerez à penser en anglais. Vous gagnez aussi confiance en vous et vous vous sentirez plus à l’aise dans la conversation puisque vous ne serez pas étranger à ce qui est discuté.

4 – Lisez à voix haute et répétez

Une bonne manière de bloquer la pensée en français pour ne garder que l’anglais dans votre tête est de lire à voix haute. Le son empêche toute autre activité de votre cerveau.

La répétition vous permet de pratiquer, de vous entraîner. Votre mémoire, comme un muscle, nécessite que vous la sollicitiez pour enregistrer et vous restituer ce dont vous en avez besoin au bon moment.

5 – Utiliser un dictionnaire unilingue

Vous pouvez transformer votre Larousse français-anglais / anglais-français en dessous de plat ou en cale-porte. il n’y a rien de pire qu’un dictionnaire bilingue pour vous empêcher de réfléchir en anglais. En effet, vous tombez dans la traduction. Avec cet outil, vous ne pouvez ni raisonner ni comprendre le sens des mots selon leur contexte.

Investissez dans un bon vieux Cobuild anglais et si vous cherchez la signification d’un mot, vous aurez l’explication. Tout le principe du dictionnaire !

6 – Nommer tous les objets

Vous connaissez les post-its ? Ils vont vous être utiles pour nommer tous les objets du quotidien qui vous entourent.

Collez une note avec le nom en anglais sur chaque objet chez vous. Chair, table, fridge, window, door, drawer, etc. ainsi que toutes les pièces de la maison.

À force de les voir, vous aurez ces noms automatiquement en anglais dans votre tête sans devoir d’abord les traduire. Cette méthode est vraiment parfaite pour les débutants.

7 – Se parler à voix haute

Pour développer la compétence de penser anglais, vous pouvez lorsque vous êtes seul, à la maison ou dans votre voiture, vous parlez à vous-même à voix haute.

Commencez par des phrases simples pour créer une habitude. Bien sûr, vous ferez des fautes de grammaire et de prononciation, mais vous entraînerez votre cerveau.

Chanter des chansons en anglais à voix haute vous aidera à parler plus rapidement et à réussir à former des phrases sans passer par le français.

8 – Écrire ce que vous entendez

Vous écoutez la radio et une phrase vous interpelle ? Écrivez ce que vous avez entendu. Le fait de rédiger aidera votre cerveau à enregistrer davantage les tournures de phrases et le vocabulaire.

Votre mémoire auditive et photographique est également sollicitée pour vous aider à penser en anglais lorsque vous en avez besoin.

9 – Être consistant au quotidien

Ce n’est pas facile d’appliquer une méthode ou une autre. Comme le sport, si vous ne faites rien, il ne se passera rien. Si vous en faites un peu tous les jours, vous verrez votre corps changer.

Pour l’anglais, c’est pareil. Commencez par vous fixer un horaire fixe chaque jour où vous parlez en anglais avec votre enfant ou un proche de votre entourage pendant quelques minutes. 5 minutes par exemple. Mettez votre minuteur en route et parlez.

Commencez par parler de votre journée, des repas que vous allez faire, de ce que vous allez porter comme vêtements. Choisissez des choses simples de la vie quotidienne.

Au fur et à mesure, augmenter le temps et la profondeur de vos conversations en anglais.

Et vous ? Arrivez-vous à penser en anglais ?

Cette compétence s’apprend vraiment avec la pratique et l’envie de supprimer le français de votre cerveau pendant une conversation en anglais ou lors d’une lecture. L’entraînement joue un rôle moteur et la consistance est la clé du succès. Une fois que vous aurez fait cette bascule dans votre tête, tout deviendra naturel et vous vous sentirez en confiance.

Il y a certainement encore d’autres manières pour vous aider à penser en anglais, partagez-les dans les commentaires.

16 conseils pour vaincre sa peur de parler anglais

Parler en public, parler à un étranger dans sa langue, la peur de parler une langue étrangère est bien commune des personnes qui apprennent cette langue. Vous aussi vous ressentez cette petite appréhension, ce blocage pour parler anglais devant les autres ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul.

Il faut dire que c’est impressionnant d’avoir l’attention sur vous pendant que vous vous demandez ce que la ou les personnes en face de vous pensent. Et si elles comprenaient de travers ? Comment ne pas bafouiller et ne pas se sentir ridicule ? La prise de parole en public et en plus, en anglais lorsqu’on ne maîtrise pas la langue à 100 % est un exercice auquel vous devrez vous soumettre si vous voyagez à l’étranger ou si vous voulez tout simplement progresser.

La bonne nouvelle ?

Pour vaincre sa peur de parler anglais, quel que soit votre âge, il existe des solutions.

1— Trouver son pote de papote

Pour s’exprimer devant les autres, commencez par parler devant une seule personne. Vous pouvez trouver un correspondant pour échanger via Skype. Si vous avez dans votre entourage une personne anglophone, alors sollicitez-la pour parler avec elle en anglais. Sinon, vous pouvez trouver des buddies to talk en ligne sur des sites comme Language Exchange, Speaky ou Conversation Exchange.

2— Apprendre le vocabulaire et les questions de base

Sans un socle simple de mots et de tournures de phrases, vous aurez des difficultés pour engager la conversation. Commencez par les basiques pour dépasser votre peur de vous exprimer.

3— Libérer la créativité

Imaginez-vous dans une situation du quotidien simple dans laquelle vous devez échanger avec un interlocuteur qui ne parle qu’anglais. Réfléchissez à la conversation que vous allez avoir avec lui. Rédigez en français ce scénario, puis écrivez-le en anglais. Répétez les phrases et à force vous retiendrez les structures de base. Inventez ainsi plein de petits scénarios.

4— Faire des fautes n’est pas une faute

La peur de se tromper est un des blocages principaux pour échanger oralement. Croyez-vous que Rome s’est construite en 1 jour ? Comme les bébés qui apprennent à marcher, mais qui commencent à 4 pattes et tombent de nombreuses fois avant de tenir debout et d’avancer seul, vous aussi vous allez devoir tomber. Vous ferez des erreurs et c’est normal ! J’ai presque envie de dire heureusement ! Ne dit-on pas que l’on apprend de ses erreurs ? Alors, ne vous empêchez pas de parler.

5— Distinguer la réalité des livres

Sur la leçon, les choses sont expliquées de manière théorique en bon anglais. Et dans la vraie vie, les gens s’expriment un peu différemment. Ils utilisent des abréviations, des raccourcis, ils mâchent une partie de certains mots. Il n’y a qu’en parlant que vous pourrez comprendre et utiliser à votre tour ces subtilités.

6— Baby steps first

Avant de courir, on marche. Encore cette analogie avec l’enfant qui apprend à marcher, mais surmonter sa peur de parler anglais passe par des étapes de motricité linguistique à franchir comme le développement des petits.

Alors, ne sautez aucun palier et prenez votre temps. Répétez autant de fois que nécessaire une notion afin de la maîtriser et passer à la suivante.

7— Faire face à sa peur

Être conscient que vous avez cette angoisse de parler anglais, le reconnaître et le dire vous libérera. Le porter à la connaissance de la personne avec qui vous parlez vous soulagera parce que vous vous sentirez plus compris.

8— Se préparer à parler

Évidemment, vous ne pouvez pas vous lancer dans le vide. Préparez-vous et entraînez-vous. Les cours en classe inversée comme chez Linguish vous permettent de vous préparer à parler suite à la découverte en amont d’une notion. Vous pouvez alors parler de ce que vous avez compris ou non. La base de cette méthode est justement l’échange verbal.

9— Mettre la barre à la bonne hauteur

Souvent, les apprenants surtout adultes voudraient parler couramment avant même d’avoir suivi le moindre cours. Se fixer des objectifs raisonnables en temps et en résultats vous aidera à gérer votre impatience. N’oubliez pas que pour vaincre sa peur de parler anglais, votre niveau importe peu.

10— Parler, parler, parler encore

Si vous voulez éliminer votre appréhension à parler anglais, il n’y a pas de secret, vous allez devoir : pratiquer, pratiquer encore et toujours. Faites votre maximum même avec les fautes de vocabulaire et de prononciation. La pratique est votre meilleur atout.

11— Se jeter dans le grand bain sans bouée

La nature humaine nous protège des actions qui pourraient nous faire du mal. Pour parler une langue étrangère, c’est pareil. Il y a ce mécanisme d’autodéfense qui nous paralyse. Mais même si vous ne connaissez qu’une seule phrase, il faut d’abord vous lancer. Le premier pas est le plus dur.

12— Sauter dans le train en marche

Une bonne astuce pour vaincre sa peur de parler anglais est de suivre quelqu’un de plus téméraire que vous. Dans un groupe où les personnes ont toutes plus ou moins le même niveau, profitez de la 1re personne qui ose prendre la parole pour lui emboîter le pas et vous lancer aussi.

13— Libérez les fantômes

Si vous avez peur de vous exprimer, c’est que vous avez un blocage. Avez-vous mis le doigt dessus ? Essayez d’identifier les raisons de la peur pour la vaincre. Est-ce :

    • l’accent,
    • la prononciation,
    • les fautes,
    • la timidité,
    • les moqueries,
    • la pudeur,
    • le manque de confiance,
    • la peur du jugement,

  • le besoin d’être parfait ?

Connaître les origines de vos angoisses peut vraiment vous aider à les diminuer.

14— Inverser les rôles

Pour vraiment démystifier cette peur de parler anglais, pensez à une situation où une personne non francophone s’adresse à vous dans un français approximatif et un accent bien de chez lui. Il a une difficulté énorme à prononcer la lettre u et le r. Comment allez-vous réagir ? Je suis sûre que votre bienveillance et votre gentillesse seront en première ligne pour aider cette personne. Pourquoi voudriez-vous que les anglophones réagissent différemment avec vous et votre anglais parfois incertain ? Au contraire, les gens aiment les petits accents et les prononciations hasardeuses. C’est toute la beauté des échanges entre des personnes de langues différentes.

15— Miroir mon beau miroir

Non, vous ne passerez pas pour un fou si on vous surprend à parler à votre miroir. C’est une des techniques les plus connues pour apprendre un texte et gagner en confiance. Alors, à la maison, même seul parlez à voix haute devant la glace (ou pas) en anglais pour vous entraîner.

16— Prendre un café

Les cafés linguistiques sont de merveilleux endroits pour rencontrer des personnes de toutes nationalités et de parler dans leurs langues. Dans toutes les grandes villes, s’organisent des meet-ups ou des afterworks pour partager, échanger et progresser l’air de rien. Certains mettent en place des sortes de speed talking à l’image du speed dating. Vous êtes en face à face avec une personne de la langue dans laquelle vous souhaitez vous améliorer. 10 minutes de conversation en anglais, l’anglophone vous corrige et vous donne des astuces, puis inversement 10 minutes en français où c’est à vous de la faire progresser. Les 20 minutes qui suivent, vous les passez avec quelqu’un d’autre et vous répétez le processus. Ainsi, plus d’angoisse, tout le monde s’entraide.

Et vous, comment faites-vous pour vaincre votre peur de parler en anglais ?

J’espère que vous trouverez le conseil qui vous convient le mieux. Essayez-les ! Vous nous direz celui qui marche pour vous. Le plus important à retenir est que tout le monde a en lui la force pour dépasser sa peur de parler anglais, il suffit d’y aller même avec des fautes.

Entretenir son anglais facilement | 19 trucs et astuces

Entretenir son anglais facilement | 19 trucs et astuces

Vous avez un niveau d’anglais intermédiaire et vous avez envie de le garder voire de l’améliorer ? Entretenir son anglais est indispensable pour ne pas perdre le niveau acquis. Seulement voilà, cela demande quelques efforts. On dit souvent que si l’on n’entretient pas notre anglais, on oublie, on perd confiance et on évite toute interaction avec la langue de Shakespeare. Pour maintenir votre engouement, il est nécessaire de continuer à pratiquer l’anglais à l’oral comme à l’écrit. Cela peut être ludique et facilement s’adapter dans un emploi du temps quelquefois compliqué. Aujourd’hui, la technologie nous permet d’accéder plus facilement aux outils qui peuvent nous permettre d’entretenir son anglais. Néanmoins, il y a aussi des trucs et astuces simples et originaux qui permettent d’être immergé dans le monde anglo-saxon.

Entretenir son anglais à l’oral

Rien de mieux que de parler 3 ou 4 heures par semaine au minimum pour maintenir et améliorer le niveau d’anglais.

  1. Parlez en anglais dès que c’est possible. À l’école, à la maison, au bureau, de nombreuses occasions permettent d’échanger en anglais. Ne vous en privez pas.
  2. Côtoyez des anglophones. Un collègue, un ami, un club, une association d’échanges internationaux vous donnent l’opportunité de pratiquer votre anglais. 
  3. Téléchargez une application pour améliorer l’accent et développer le vocabulaire.
  4. Révisez votre anglais avec votre enfant ou votre ado à la maison. Profitez des leçons de l’école pour entretenir les notions de base.
  5. Partez avec un PVT. L’immersion linguistique dans un pays anglo-saxon est certainement la manière ultime pour faire plus qu’entretenir son anglais. C’est le passeport pour être bilingue.

Réviser son anglais à l’écrit

L’écriture est une méthode parfaite pour permettre au cerveau de retenir. Si en plus vous avez une mémoire photographique, l’anglais par écrit vous sera très bénéfique.

  1. Gardez un logbook à portée de mains. Le logbook est littéralement le journal de bord. Utilisez-le pour noter un nouveau mot, une nouvelle expression. Il permet d’intégrer autant la phonétique que l’orthographe.
  2. Tenez un journal intime. « To journal » est devenu une des activités très en vogue ces dernières années. Prenez un cahier ou un bullet journal, et chaque jour écrivez 5 ou 6 phrases en anglais qui décrivent la journée que vous avez vécue.
  3. Utilisez des applications de traduction sérieuses comme Word Reference pour intégrer les variantes et les diverses significations possibles de mots.

Lire, écouter, regarder en anglais

  1. Regardez les films, les séries et les dessins animés en anglais. Extrêmement populaire, c’est certainement un des meilleurs moyens pour apprendre, entretenir son anglais. Vous vous familiarisez aussi avec les sons et accents de la langue anglaise. Selon votre niveau, activez ou non les sous-titres français ou anglais.
  2. Choisissez des séances de cinéma en VOST. Dans le même esprit que le point précédent, trouvez les salles qui diffusent le film que vous souhaitez voir en VO. Les vraies voix des acteurs sont tellement plus agréables !
  3. Apprenez les paroles des chansons. Vous aimez certainement des artistes anglo-saxons. Que préférez-vous ? Chanter en chewing-gum ou trouver les paroles sur internet et chanter pour de vrai ? Chanter comme un pro je parie ! Non seulement vous y apprenez des nouveaux mots, mais vous comprenez enfin le sens des morceaux que vous fredonnez.
  4. Lisez les livres d’auteurs étrangers en anglais. Dans le même esprit que les chansons, lire les vrais mots, les comprendre donne vraiment une autre dimension à l’histoire. Par expérience, lire un livre d’un auteur anglophone en français puis le lire en anglais change tout. Vous vous rendez compte que la traduction, bien que bonne est souvent adaptée. L’histoire manque donc parfois de saveur avec la version traduite.
  5. Consultez les sites d’informations étrangers. Le New York Post, USA Today, The Guardian. Une façon de garder un pied dans l’actualité internationale. Également, regarder CNN ou SkyNews est parfait pour habituer votre oreille aux accents et au débit de la parole.
  6. Écoutez les podcasts et TED sur smartphone ou tablette avec des écouteurs ou au casque. S’isoler dans un environnement sonore fermé permet de bien entendre les syllabes et les intonations.

Jouer pour améliorer son anglais

  1. Vérifiez votre progrès. Avec des exercices, des tests en ligne vous pouvez contrôler votre niveau. Avez-vous réussi à entretenir votre anglais ? Ou êtes-vous en perte de vitesse ? De nombreuses applis gratuites proposent aussi des exercices d’entretien et de test de niveau.
  2. Switchez votre smartphone et votre ordinateur en langue anglaise. Vous pouvez rester immergé dans la langue au quotidien par des petits rappels d’expressions très utilisées surtout dans le monde professionnel.
  3. Suivez les influenceurs anglo-saxons sur les réseaux sociaux. Vous vous tenez informé des dernières tendances en lisant les posts des « stars », des youtubeurs, des influenceurs en anglais. Vous découvrez souvent des expressions qui sortent souvent des conventions grammaticales classiques, mais qui sont pourtant très utilisées au quotidien.
  4. Lisez les blogs en anglais. Vous avez des passions ? Suivez des blogueurs dont le blog est en anglais et lisez leurs articles. Cela présente un avantage énorme, celui de vous transmettre le vocabulaire sur une thématique. Vous aimez la cuisine ? Apprenez les termes et le champ lexical qui concerne l’art culinaire au fil des articles publiés.
  5. Jouez aux jeux vidéos. Ils font désormais partie de la vie de nombreux foyers. Même s’ils sont parfois controversés, vous pouvez choisir le langue pour certains et pour d’autres, les personnages s’expriment en anglais par défaut. Donc, tout au long du jeu vous entendez et retenez de nombreuses phrases qui reviennent dans le scénario. Après avoir lu quelques fois les sous-titres, vous finissez par retenir et savoir ce que les personnages disent.

À vous maintenant !

 

Entretenir son anglais demande du travail, mais vous venez de voir que de nombreuses astuces existent pour réviser sans en avoir l’air. Finalement, vous trouverez de nombreuses méthodes pour profiter de vos acquis et ne pas les perdre. Il y en a pour tous les goûts et toutes les affinités. Cependant, apprendre une langue et améliorer son niveau nécessitent une condition sinéquanone : l’envie. L’anglais a cet avantage d’être utile dans presque toutes les circonstances de la vie scolaire ou professionnelle. À titre privé, lors de vos voyages à l’étranger, parler l’anglais vous ouvrira toutes les portes même si ce n’est pas la langue maternelle du pays visité. Cela vaut donc bien la peine d’entretenir son anglais. Et vous, quelles sont vos astuces pour progresser ou maintenir votre niveau d’anglais ?