16 conseils pour vaincre sa peur de parler anglais

Parler en public, parler à un étranger dans sa langue, la peur de parler une langue étrangère est bien commune des personnes qui apprennent cette langue. Vous aussi vous ressentez cette petite appréhension, ce blocage pour parler anglais devant les autres ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul.

Il faut dire que c’est impressionnant d’avoir l’attention sur vous pendant que vous vous demandez ce que la ou les personnes en face de vous pensent. Et si elles comprenaient de travers ? Comment ne pas bafouiller et ne pas se sentir ridicule ? La prise de parole en public et en plus, en anglais lorsqu’on ne maîtrise pas la langue à 100 % est un exercice auquel vous devrez vous soumettre si vous voyagez à l’étranger ou si vous voulez tout simplement progresser.

La bonne nouvelle ?

Pour vaincre sa peur de parler anglais, quel que soit votre âge, il existe des solutions.

1— Trouver son pote de papote

Pour s’exprimer devant les autres, commencez par parler devant une seule personne. Vous pouvez trouver un correspondant pour échanger via Skype. Si vous avez dans votre entourage une personne anglophone, alors sollicitez-la pour parler avec elle en anglais. Sinon, vous pouvez trouver des buddies to talk en ligne sur des sites comme Language Exchange, Speaky ou Conversation Exchange.

2— Apprendre le vocabulaire et les questions de base

Sans un socle simple de mots et de tournures de phrases, vous aurez des difficultés pour engager la conversation. Commencez par les basiques pour dépasser votre peur de vous exprimer.

3— Libérer la créativité

Imaginez-vous dans une situation du quotidien simple dans laquelle vous devez échanger avec un interlocuteur qui ne parle qu’anglais. Réfléchissez à la conversation que vous allez avoir avec lui. Rédigez en français ce scénario, puis écrivez-le en anglais. Répétez les phrases et à force vous retiendrez les structures de base. Inventez ainsi plein de petits scénarios.

4— Faire des fautes n’est pas une faute

La peur de se tromper est un des blocages principaux pour échanger oralement. Croyez-vous que Rome s’est construite en 1 jour ? Comme les bébés qui apprennent à marcher, mais qui commencent à 4 pattes et tombent de nombreuses fois avant de tenir debout et d’avancer seul, vous aussi vous allez devoir tomber. Vous ferez des erreurs et c’est normal ! J’ai presque envie de dire heureusement ! Ne dit-on pas que l’on apprend de ses erreurs ? Alors, ne vous empêchez pas de parler.

5— Distinguer la réalité des livres

Sur la leçon, les choses sont expliquées de manière théorique en bon anglais. Et dans la vraie vie, les gens s’expriment un peu différemment. Ils utilisent des abréviations, des raccourcis, ils mâchent une partie de certains mots. Il n’y a qu’en parlant que vous pourrez comprendre et utiliser à votre tour ces subtilités.

6— Baby steps first

Avant de courir, on marche. Encore cette analogie avec l’enfant qui apprend à marcher, mais surmonter sa peur de parler anglais passe par des étapes de motricité linguistique à franchir comme le développement des petits.

Alors, ne sautez aucun palier et prenez votre temps. Répétez autant de fois que nécessaire une notion afin de la maîtriser et passer à la suivante.

7— Faire face à sa peur

Être conscient que vous avez cette angoisse de parler anglais, le reconnaître et le dire vous libérera. Le porter à la connaissance de la personne avec qui vous parlez vous soulagera parce que vous vous sentirez plus compris.

8— Se préparer à parler

Évidemment, vous ne pouvez pas vous lancer dans le vide. Préparez-vous et entraînez-vous. Les cours en classe inversée comme chez Linguish vous permettent de vous préparer à parler suite à la découverte en amont d’une notion. Vous pouvez alors parler de ce que vous avez compris ou non. La base de cette méthode est justement l’échange verbal.

9— Mettre la barre à la bonne hauteur

Souvent, les apprenants surtout adultes voudraient parler couramment avant même d’avoir suivi le moindre cours. Se fixer des objectifs raisonnables en temps et en résultats vous aidera à gérer votre impatience. N’oubliez pas que pour vaincre sa peur de parler anglais, votre niveau importe peu.

10— Parler, parler, parler encore

Si vous voulez éliminer votre appréhension à parler anglais, il n’y a pas de secret, vous allez devoir : pratiquer, pratiquer encore et toujours. Faites votre maximum même avec les fautes de vocabulaire et de prononciation. La pratique est votre meilleur atout.

11— Se jeter dans le grand bain sans bouée

La nature humaine nous protège des actions qui pourraient nous faire du mal. Pour parler une langue étrangère, c’est pareil. Il y a ce mécanisme d’autodéfense qui nous paralyse. Mais même si vous ne connaissez qu’une seule phrase, il faut d’abord vous lancer. Le premier pas est le plus dur.

12— Sauter dans le train en marche

Une bonne astuce pour vaincre sa peur de parler anglais est de suivre quelqu’un de plus téméraire que vous. Dans un groupe où les personnes ont toutes plus ou moins le même niveau, profitez de la 1re personne qui ose prendre la parole pour lui emboîter le pas et vous lancer aussi.

13— Libérez les fantômes

Si vous avez peur de vous exprimer, c’est que vous avez un blocage. Avez-vous mis le doigt dessus ? Essayez d’identifier les raisons de la peur pour la vaincre. Est-ce :

    • l’accent,
    • la prononciation,
    • les fautes,
    • la timidité,
    • les moqueries,
    • la pudeur,
    • le manque de confiance,
    • la peur du jugement,

  • le besoin d’être parfait ?

Connaître les origines de vos angoisses peut vraiment vous aider à les diminuer.

14— Inverser les rôles

Pour vraiment démystifier cette peur de parler anglais, pensez à une situation où une personne non francophone s’adresse à vous dans un français approximatif et un accent bien de chez lui. Il a une difficulté énorme à prononcer la lettre u et le r. Comment allez-vous réagir ? Je suis sûre que votre bienveillance et votre gentillesse seront en première ligne pour aider cette personne. Pourquoi voudriez-vous que les anglophones réagissent différemment avec vous et votre anglais parfois incertain ? Au contraire, les gens aiment les petits accents et les prononciations hasardeuses. C’est toute la beauté des échanges entre des personnes de langues différentes.

15— Miroir mon beau miroir

Non, vous ne passerez pas pour un fou si on vous surprend à parler à votre miroir. C’est une des techniques les plus connues pour apprendre un texte et gagner en confiance. Alors, à la maison, même seul parlez à voix haute devant la glace (ou pas) en anglais pour vous entraîner.

16— Prendre un café

Les cafés linguistiques sont de merveilleux endroits pour rencontrer des personnes de toutes nationalités et de parler dans leurs langues. Dans toutes les grandes villes, s’organisent des meet-ups ou des afterworks pour partager, échanger et progresser l’air de rien. Certains mettent en place des sortes de speed talking à l’image du speed dating. Vous êtes en face à face avec une personne de la langue dans laquelle vous souhaitez vous améliorer. 10 minutes de conversation en anglais, l’anglophone vous corrige et vous donne des astuces, puis inversement 10 minutes en français où c’est à vous de la faire progresser. Les 20 minutes qui suivent, vous les passez avec quelqu’un d’autre et vous répétez le processus. Ainsi, plus d’angoisse, tout le monde s’entraide.

Et vous, comment faites-vous pour vaincre votre peur de parler en anglais ?

J’espère que vous trouverez le conseil qui vous convient le mieux. Essayez-les ! Vous nous direz celui qui marche pour vous. Le plus important à retenir est que tout le monde a en lui la force pour dépasser sa peur de parler anglais, il suffit d’y aller même avec des fautes.

Immersion linguistique : 7 avantages incontournables

immersion linguistique voyage

Avez-vous envie d’offrir à votre enfant l’expérience de l’immersion linguistique pour qu’il parle l’anglais couramment ? En effet, l’immersion est souvent mise en avant lorsqu’il s’agit d’acquérir une langue étrangère, mais surtout de la parler. Quoi de mieux que d’être confronté aux personnes dont la langue maternelle est l’anglais et à leur culture pour s’approprier toutes les richesses de la langue ? L’immersion linguistique paraît être la solution la plus simple et la plus rapide pour devenir bilingue. Pour les jeunes enfants, l’immersion dès la maternelle a fait ses preuves. De plus, elle n’entrave en rien l’acquisition en parallèle de leur propre langue maternelle. Au contraire, cette méthode offre de nombreux avantages.

Qu’est-ce que l’immersion linguistique ?

L’immersion linguistique est évidemment associée aux séjours linguistiques. Partir à la rencontre d’une culture, d’une nouvelle façon de vivre et de penser, mais aussi et surtout, communiquer uniquement dans la langue du pays d’accueil. Dans le pays d’accueil, souvent en famille d’accueil également, il n’y a aucun échappatoire possible. Votre enfant devra se débrouiller pour se faire comprendre. À l’inverse, il devra faire des efforts pour comprendre les autres qui s’adressent à lui.

Il apprendra des nouveaux mots, des nouvelles structures de phrases, des tics de langage. Face à la réalité et à la barrière de la langue, votre enfant a les ressources pour dépasser ces obstacles, beaucoup plus rapidement qu’il n’y paraît. L’immersion linguistique est l’apprentissage par l’expérience. La théorie, la grammaire, l’orthographe passent au second plan.

Le grand principe de l’immersion linguistique est d’être totalement coupé pendant un temps de sa langue natale. C’est pour cette raison que cette méthode d’acquisition de la langue est très profitable. N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire : ” Ah, tu es parti un an dans ce pays. Donc tu es bilingue maintenant, non ?”. Cela paraît être une évidence totale.

???????? ???????? ???????? ???????? ???????? ???????? ????????

Apprendre une langue en immersion, les avantages

1 – L’acquisition de la langue

Nous venons de l’évoquer, être en immersion linguistique, c’est la possibilité d’acquérir une langue. Il s’agit d’une méthode alternative qui sort du cadre classique d’apprentissage scolaire avec les cours et les leçons. Même s’ils peuvent être inclus pendant la période d’immersion, ils ne sont pas le cœur de la méthode. Ici, l’acquisition de la langue s’opère en toute liberté, au contact quotidien des personnes locales rencontrées.

2 – Le plaisir de la langue parlée

Vous l’aurez compris, l’immersion linguistique représente l’acquisition de la langue parlée. On parle de l’utilisation pratique d’une langue dans le monde réel. Votre enfant se saisit et s’approprie ce qu’il entend, voit et comprend. Il répète certaines phrases dans leur contexte, telles qu’il les a découvertes. Il dépasse ses peurs de demander ou de s’adresser à quelqu’un. S’immerger, c’est se fondre dans l’univers qui l’entoure.

immersion linguistique
Apprendre une langue et la parler

3 – L’augmentation de la concentration

Évidemment, les développements cognitifs qui en découlent sont très profitables. Être mis face à la réalité d’une langue étrangère oblige le cerveau à fonctionner différemment. Par une sollicitation plus ample, il développe une forte capacité de concentration afin de retenir tout ce qu’il voit, entend, comprend et répète. Les mécanismes mentaux qui se créent sont ceux qui vont permettre de réfléchir invariablement dans la nouvelle langue ou dans sa langue maternelle. Il n’y a plus cette étape de traduction mentale. Le cerveau reconnaît la langue étrangère comme une langue intégrée dans son propre système.

4 – La curiosité élargie

L’immersion linguistique a aussi cette fabuleuse capacité d’ouvrir l’esprit. L’enfant, de par son obligation à échanger pour s’intégrer, est naturellement plus curieux. Dans un premier temps, il demande la signification des objets pour désigner les choses. Puis, petit à petit, il veut savoir comment structurer les phrases, connaître les expressions populaires et utilisées, etc. Une fois que le pied est mis à l’étrier, rien ne l’arrête. Il a envie de comprendre ce qui l’entoure et ce qu’il entend. L’isolement ne dure pas longtemps, surtout chez les jeunes qui ont soif de découvertes.

5 – L’ouverture sur les différentes cultures

Avec la curiosité d’une langue s’associe l’ouverture sur la culture du pays qui accueille. Un autre peuple, d’autres codes sociaux et politiques ont un impact direct sur le séjour en immersion linguistique. C’est aussi toute la beauté de la méthode. Acquérir l’anglais nécessite de comprendre comment les anglophones vivent selon leur pays. Les Anglais n’ont pas les mêmes traditions que les Américains ou que les Australiens. Il n’y a que les “locaux” qui vous offriront une vue de l’intérieur.

immersion linguistique
Let’s play Pukana, a traditional Maori game

6 – L’immersion sans devoir partir à l’étranger

Nous avons beaucoup parlé de l’immersion linguistique liée aux séjours à l’étranger. Sachez que tous les avantages listés jusque là sont aussi valables en immersion linguistique sans quitter la France. Comment c’est possible ? Simplement avec des classes bilingues où les cours sont dispensés en anglais. Ces cours sont faits par des enseignants étrangers de langue maternelle anglaise. Ils ne communiquent qu’en anglais et font découvrir leur culture au travers d’échanges quotidiens sur leur façon de vivre. De nombreux établissements proposent la possibilité d’intégrer une classe bilingue. C’est une opportunité quand les enfants ne peuvent pas tous partir vivre à l’étranger quelques semaines ou plusieurs mois. Vous pouvez aussi profiter d’une école comme Linguish qui propose aux enfants d’être immergés totalement dans la langue anglaise quelques heures par semaine. Une dernière solution faire un court séjour dans une famille anglaise qui vit en France.

7 – La maternelle parfaite pour commencer

Nous avons vu dans un précédent article que commencer à apprendre l’anglais très jeune permet de mieux l’acquérir. C’est pour cela que l’immersion dès la maternelle fonctionne parfaitement. Dans certaines écoles, dès 4 ans les élèves sont immergés dans une nouvelle langue. Ils y gagnent énormément pour leur avenir et leur développement scolaire. Comme nous l’avons vu, la curiosité et la capacité de concentration sont alors décuplées pour ces très jeunes enfants. Sans compter que selon une étude dirigée par l’Université de Liège, apprendre une autre langue en immersion n’entrave pas leur acquisition du français.

Pour ou contre l’immersion linguistique

Depuis des années l’immersion linguistique est une des meilleures solutions pour apprendre une langue. Même si tous les enfants ne peuvent pas partir en séjour immersif, il reste des solutions sur place. Il y a la classe bilingue, les écoles de langue comme Linguish, le séjour dans des familles anglaises en France ou encore les courts séjours linguistiques scolaires. Les avantages de l’immersion sont indéniables et ont un impact positif pour l’avenir des enfants ayant vécu l’expérience.

Cependant, l’immersion linguistique n’est peut-être pas la solution pour des enfants qui ont déjà quelques difficultés d’apprentissage classique. L’immersion ne fera qu’augmenter les difficultés et les résultats sur l’enfant seront alors catastrophiques. De la même manière, si votre enfant n’en a pas envie, ne le forcez pas. Vous obtiendriez l’effet contraire, à savoir le rejet de la langue et de l’apprentissage en général.

Vous êtes convaincus que l’immersion linguistique est ce qu’il faut pour votre enfant ou il vous le réclame ? Discutons-en.

immersion linguistique voyage échange