Vous avez envie de voir vos élèves en anglais s’investir en cours et que l’apprentissage de cette seconde langue leur soit profitable ? Le concept de la classe inversée en anglais, mais aussi dans d’autres matières comme la classe inversée en math ou en histoire fait ses preuves depuis quelques années. A cet égard, la classe inversée a de nombreux avantages tant pour les enseignants que pour les élèves. Cette méthode d’enseignement est devenue très populaire depuis les années 2000 grâce aux nouvelles technologies et s’inscrit dans l’ère du temps. Elle révolutionne le sens de l’enseignement puisque l’enseignant devient un facilitateur, tandis que les élèves deviennent actifs en cours. Nous avons adopté la classe inversée chez Linguish, car chez les enfants, même les plus petits, elle est extrêmement performante. Pour comprendre comment fonctionne la classe inversée en anglais, je vous propose de faire un tour complet de la question.

Flipped Classroom : définition

Le principe même de la classe inversée ou flipped classroom en anglais est d’inverser le sens de l’apprentissage. Le cours d’anglais commence à la maison avec la partie théorique en vidéo pour comprendre la notion. En classe, c’est le moment de la collaboration avec l’analyse, les points de blocage, la confrontation des points de vue. Puis, vient le temps de l’évaluation et de la mise en pratique.

On constate donc une inversion du lieu d’apprentissage et de tempo. Dans la classe traditionnelle, on reçoit le cours magistral en classe puis on fait les exercices à la maison.

La classe inversée met donc l’éducation des enfants au centre puisqu’ils parlent en classe de ce qu’ils ont appris à la maison. Ils expriment leurs interrogations, s’entraident et surtout mettent en pratique. Quant à l’enseignant, il accompagne, aide et facilite la compréhension de la notion pendant le temps du cours. Finalement, les devoirs faits de manière classique à la maison, sont alors faits durant le class time.

L’enseignant ne récite plus son cours devant une assemblée endormie et qui manque d’attention, voire qui décroche et surtout s’ennuie. Il devient un guide en prenant le temps avec chaque élève ou groupe d’élèves. Côte à côte, il les accompagne.

Les méthodes de pédagogies alternatives comme celle de Freinet ou Maria Montessori ont mis le travail collaboratif très tôt dans leurs principes d’éducation, dont celui de l’apprentissage d’une langue étrangère. Mais c’est dans les années 2000 grâce à la vidéo, avec Salman Kahn pour aider sa cousine en mathématique ou Aaron Sams et Jon Bergman pour fournir les cours de chimie aux étudiants absents que la classe inversée se développe en tant que telle. Les vidéos capsules publiées sur YouTube touchent des milliers de personnes.

https://linguish.fr/notre-expertise/
https://linguish.fr/notre-expertise/

Organisation de la classe inversée

Une des caractéristiques principales de la flipped classroom model est la flexibilité. Chaque enseignant se l’approprie et la façonne selon ses besoins.

Il n’en reste pas moins qu’il y a un socle commun :

  • Les enseignements sont théoriques et généralement donnés sous forme de vidéos courtes, dites vidéos capsules. Ils suivent un plan de cours établi à l’avance.
  • Les élèves sont en autonomie pour apprendre les connaissances de base avant la classe. Mais ils peuvent les consulter à n’importe quel moment après le cours également.
  • Le professeur met un centre de ressources à disposition des élèves avec démonstrations et mises en pratique de la notion théorique. Chaque enseignant voit ce qui peut être profitable pour ses élèves pour leur enseigner l’anglais. Tous types de ressources peuvent être proposées.
  • Le temps de cours est un temps collectif de travail en groupe où chacun est actif dans son propre apprentissage, mais aussi celui de ses camarades. Il permet de parler des blocages et incompréhensions rencontrés. Ce temps est aussi le moment de la pratique. Ils construisent ainsi une carte mentale de la notion apprise.
  • Le contrôle des connaissances acquises est souvent réalisé avec un questionnaire ou chez les petits avec une mise en situation ludique.

Les avantages de la classe inversée en anglais

1 — Un apprentissage plus individualisé

Avec le travail de groupe, l’enseignant peut consacrer plus de temps à chaque élève et le faire progresser. Ainsi, l’évaluation continue est une formule gagnant-gagnant puisque l’élève se rend compte de son niveau d’anglais et l’enseignant connaissant le niveau réel de sa classe peut adapter ses cours et proposer des ressources supplémentaires.

2 — Une meilleure gestion du temps

Le temps de classe est consacré à 100 % à la pratique et à l’accompagnement.

3 — Un travail collaboratif et collectif

Le travail en collaboration constante avec ses camarades de classe permet d’être aidé, mais aussi d’aider. Cette méthode renforce en profondeur ses connaissances.

4 — Un moment en classe motivant

Les élèves ne restent plus passifs, mais sont bien actifs. Ils sont sollicités pour s’exprimer donc ils ne s’ennuient plus. Les échanges profitent aussi au calme, pas forcément le calme sonore, mais on constate moins de perturbations. En effet, ils sont acteurs de leurs propres apprentissages. Ils sont motivés.

5 — Un transfert de responsabilités

Avec la classe inversée en anglais, chaque élève est individuellement responsable de l’acquisition de ses connaissances. À lui de consulter les ressources disponibles pour arriver en classe préparé.

Les conditions du succès de l’apprentissage inversé

Même si chaque enseignant peut imaginer son cours et l’apprentissage inversé comme il l’entend, le succès de la méthode requiert une préparation et un engagement fort en temps et en créativité de sa part.

Au-delà de la production de vidéos, le professeur a la charge d’imaginer, de planifier et d’organiser le déroulement des temps de cours. Quelles activités, quelles mises en pratique, quels exercices, etc., à lui de trouver ce qui amènera sa classe vers une acquisition solide, mais également vers l’approfondissement et le progrès.
De la qualité du temps de classe dépend le succès de la classe inversée en anglais.

Par ailleurs, pour les élèves peu habitués à ce type d’enseignement, il y a un temps d’adaptation et d’assimilation du concept : consulter les ressources avant le temps de classe. Ils doivent donc accepter cet engagement personnel de leur part.

Comment avoir l’adhésion à la pédagogie de flipped classroom

Pour que les élèves comprennent et donc acceptent de s’investir tant avant la classe que pendant et après, il est nécessaire de leur expliquer les tenants et aboutissants ainsi que le fonctionnement.

De plus, les vidéos mises à leur disposition doivent être claires, courtes (pas plus de 5 min), ludiques et qu’elles ne décrivent qu’une seule notion à la fois.
Pour garantir leur engagement, le jeu ou questionnaire de fin incite fortement à suivre les règles de la classe inversée.

Enfin, ils sont rapidement conscients que cette méthode leur est bien plus bénéfique que l’apprentissage classique. Avec des temps de classe vivants et en collaboration avec leurs camarades, les courtes leçons à faire à la maison paraissent moins contraignantes. Le côté virtuel sous le format vidéo à visionner sur téléphone ou tablette ou application est un argument de poids. De ce point de vue, l’adaptation est rapide.

Envie de tenter la classe inversée en anglais ?

Vous avez compris tous les avantages de cette méthode. Le grand plus est qu’elle est vraiment parfaite pour apprendre l’anglais aux petits même s’ils ne savent pas encore lire ou écrire. La vidéo libère la créativité et offre des possibilités infinies pour transmettre des connaissances que ce soit par le jeu, les illustrations, les couleurs ou les sons. Alors, laissez-vous tenter par la flipped classroom pour faire apprendre l’anglais à vos enfants.

🖱  JOIN US ! Facebook